01/12 – Motivés, motivés, il faut se motiver !

Les prévisions étaient mauvaises : pluie et neige mêlées, un thermomètre raz les pâquerettes, il n’en fallait pas moins pour en décourager certains. Malgré le rabattage des troupes la veille par Philippe, nous n’étions pas nombreux ce matin : Aurélien, Dorian – une jeune recrue – rejoins  par Bruno et Philippe, qui visiblement a trouvé plus de motivation que son réveil, soit disant en panne. Dada lui est arrivé… en tenu de bricolage : il avait manifestement prévu autre chose ce matin.

Et pourtant, c’est au sec que le p’tit groupe d’irréductible gaulois se lancent, direction Saint-Dizier par la route. Oui il faut quand même bien s’échauffer un peu. Mais rapidement, on bifurque dans les bois, direction Croix par ce chemin qu’on connait mais plutôt en descente. Ça passe mais c’est gras. Ce sera une constante durant toute la matinée.

Alors que Croix est en vue, Philippe ne peut s’empêcher d’anticiper les changements de cap de Bruno, soit disant prévisible et empruntant toujours les mêmes chemins. Mais il en faut plus pour l’agacer. Il tient bon et mène notre groupe direction Villars-le-sec. Agacé finalement, il le devient quand son dérailleur l’oblige à  mettre pied à terre, histoire de retirer les trop nombreuses branches qui s’y sont glissées. C’est ça de couper à travers les bois.

1ère étape touristique au pied du diable : Philippe ne connaissait pas la légende. Nous (re)découvrons les inscriptions mystiques, avant de repartir direction le chemin des bornes et Boncourt. Mais ça glisse ! Et malgré les avertissements répétés de Bruno, Aurélien ne peut s’empêcher de lâcher les freins. Trop tard, la roue avant fout le camp et il termine sur le flanc. Heureusement pas de bobo.

Le groupe continue et s’engage sur cette p’tit single helvétique, passe sous la transjurane, salue au passage de superbes bisons et nous voilà déjà à notre 2ème étape touristique, avec la visite de la tour de Milandre.  C’est le moment de recharger les batteries.

En partant, on hésite… finalement ce sera le Mont Renaud, avec un petit détour pendant l’ascension, pour admirer la vue sur Buix.

Le groupe arrive sur les hauteurs de Delle, les terres de Dorian, qui est toujours dans le peloton. « Chef, on est toujours au complet, chef ! ». Il reviendra, c’est certain. Aurélien lui, commence à tirer la langue, la fatigue lui joue des tours : il confond un écureuil avec un lièvre ou un lapin… un éléphant nous souffle Philippe.  Pas le temps de tirer ça au clair, l’heure tourne.

On passe la voie de chemin de fer, direction la caserne des pompiers, puis Fesches-le-châtel : les chemins sont détrempés, boueux. Deux techniques s’opposent : le doigté et la délicatesse pour les uns, le mode bourrins pour les autres. Je vous laisse deviner. Dernière descente derrière Cristel, puis le groupe retrouve la piste cyclable direction Dampierre-les-bois, où le groupe se scinde, Aurélien et Dorian pour un pit stop nettoyage de vélos, Philippe et Bruno retournent à Beaucourt.

39km/836D+

WP Strava ERROR 401 Unauthorized - See full error by adding
define( 'WPSTRAVA_DEBUG', true );
to wp-config.php
WP Strava ERROR 401 Unauthorized - See full error by adding
define( 'WPSTRAVA_DEBUG', true );
to wp-config.php